Assises Internationales du Bonheur – 3e édition

La 3e édition des
Assises Internationales du Bonheur

aura lieu

du 8 au 10 septembre 2016

Au Théâtre de la Mer à Sète
Le programme en ligneversion PDF
S’inscrire en ligne

Retrouvez le programme et les interventions des éditions précédentes des Assises Internationales du Bonheur

Colloque : « Développement durable en Océanie : vers une éthique nouvelle ? »

Universitaires, chercheurs et praticiens du développement sont invités à ce colloque international qui aura lieu les 23, 24 et 25 avril 2013 à Koné en province Nord de la Nouvelle Calédonie. Plusieurs membres de l’OIB y participent.

Organisé par AGORA-SHS Nouvelle-Calédonie, le Réseau des Sciences Sociales en Nouvelle-Calédonie, en partenariat avec le Centre des Nouvelles Etudes sur le Pacifique (CNEP, UNC) et l’IRD (UMR Gouvernance Risque Environnement, Développement), ce colloque sera l’occasion d’approfondir les réflexions engagées autour du concept de développement durable et de sa mise en œuvre.

20 mars : la Journée Mondiale du Bonheur à New-York

A l’occasion de la première Journée Mondiale du Bonheur, le 20 mars, l’UNAI – United Nations Academic Impact – organise une conférence autour du thème « Bonheur et bien-être : essentiels pour un avenir durable » au siège de l’ONU à New-York.

L’évènement, ouvert à tous, est organisé en association avec la mission permanente du Bhoutan aux Nations Unies.  Il sera également retransmis en direct sur le web sur le site webtv.un.org.

Table ronde – Bonheur et Droit

Le Vendredi 10 Décembre 2010, a eu lieu à Montpellier une table ronde intitulée : Droits de l’Homme – Droit constitutionnel – Prospective. Le bonheur et le droit

Les sociétés occidentales commencent à intégrer la notion de bonheur dans leur processus décisionnaire : chaque mois une revue de renom la met en perspective dans ses rapports avec le politique, l’économie, plus généralement les sciences humaines et sociales et même avec les sciences objectives. Soucieuse de voir les avocats, qu’elle a pour mission statutaire de former, participer activement à la stratégie internationale de recherche et d’innovation, l’EFACS a créé l’Observatoire International du Bonheur (OIB). Cette première manifestation est destinée à présenter l’OIB et au lancement des travaux préparatoires.

Les interventions

Yamouna DAVID, Membre délégué du Conseil d’administration de l’OIB

Le bonheur, ici ou ailleurs : Le souhait d’être heureux semble commun à tous les êtres. Mais quels « êtres » ? Les seuls êtres humains ? Tous les êtres sensibles ? Tous les êtres vivants ? Quelles résonances ont ces questions selon que l’on est à Sète, à Tanjore ou à Kanglung ? Une mise en perspective entre vision occidentale et orientale sera proposée afin d’ouvrir les champs de recherche de l’OIB.  

Texte de l’intervention

——————

Abdoullah CISSE, Professeur à l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar et à l’Université Gaston Berger de Saint-Louis du Sénégal, Président d’AFRICALEGIS

Saisir le bonheur par le droit ?  Cette interrogation se veut le point de départ d’une exploration des interactions susceptibles d’exister entre le droit et le bonheur selon que celui-ci est envisagé comme un instant, un processus ou une finalité de l’existence humaine. Il s’agit en effet de vérifier le degré d’aptitude des savoirs et des techniques juridiques à appréhender le bonheur, concept fuyant qui refuse de se soumettre à la discipline des instruments de la science juridique.

Texte de l’intervention

——————–

François ROUX, Chef du Bureau de la défense, Tribunal pénalinternational pour le Liban

Droit, bonheur et Constitution : La déclaration des droits de l’Homme de 1789 a été explicitement faite afin de permettre aux citoyens de ‘faire des réclamations fondées sur des principes simples et incontestables qui tournent toujours au maintien de la constitution et au bonheur de tous. Un lien est donc fait entre constitution et bonheur. D’où vient-il? Comment a-t-il été tissé concrètement? Quelle(s) perspective(s) ouvre-t-il?

Texte de l’intervention

———————

Jean TIMSIT, Avocat au Barreau de Paris, Fondateur de Projet Plus

Droit ou voie ? La question n’est sans doute pas tant celle d’un droit au bonheur mais plutôt d’une voie vers le bonheur. L’exposé présentera l’état de nos connaissances  sur « la science du bonheur », notamment au regard des progrès récents des sciences humaines et de la neurobiologie. Il s’inspirera notamment des travaux du groupe de recherche pluridisciplinaire Projet+, qui regroupe historiens, psychologues, philosophes, anthropologues, économistes, écologistes et neurobiologistes autour de la question « plus » de quoi ? Quel bonheur voulons-nous pour nous mêmes et notre monde ? 

Texte de l’intervention