Notre Histoire

Mai 2008 :

Lors de discussions informelles, à Paris, Bénédicte Bury, franco-canadienne, avocat au barreau de Paris, membre du Conseil National des Barreaux a invité les Écoles d’Avocats à mettre en œuvre des laboratoires d’excellence, afin de participer à la stratégie internationale de recherche et d’innovation. Sa consœur, Yamouna David, franco-indienne, alors directrice de la formation continue de l’EFACS s’est proposée de lancer le premier projet « pilote », mais quel thème choisir ?

Bénédicte Bury​

Décembre 2008 :

Sinnou David, son frère, Professeur de mathématiques, rentrait d’une mission au Bhoutan et ils se sont croisés pour un déjeuner à Mahabalipuram, dans le sud de l’Inde. Yamouna David a été très étonnée d’entendre son frère parler avec autant d’enthousiasme de ce pays, lui qui voyageait tant. Il a été question du Bonheur national brut… Une phrase a retenu son attention :”il y a 50 ans, ce pays était 500 ans en arrière des autres. Maintenant, il est, sur le plan de la vision, 100 ans devant tous les autres. Si le monde pouvait s’en inspirer, nous serions peut-être sauvés.” Ces mots étaient inhabituels de la part de ce scientifique.

Sinnou David

Avril 2009 :

Yamouna David, regardant le ciel bleu au dessus des nuages dans un vol Montpellier – Paris a un déclic. Dès l’atterrissage, elle appelle Bénédicte Bury pour lui annoncer :”c’est bon! le sujet est trouvé : le bonheur sociétal !”…blanc au téléphone. Puis vient une question : “quel rapport avec la compétitivité?” Réponse :”la compétitivité du 20ème ou du 21ème siècle?”

Yamouna David

Juin 2009 :

Yamouna David propose au Conseil d’administration de l’EFACS de faire du bonheur sociétal le thème de leur laboratoire. Après une discussion animée, cette idée a été adoptée à l’unanimité!

Restait à savoir quelle forme cela prendrait.

Mars 2010 :

A l’occasion d’un nouveau Conseil d’administration, il est décidé de créer l’OIB, sous forme d’association à but non lucratif.

21 Mai 2010 :

L’Observatoire International du Bonheur est créé. Son Président fondateur est Patrice Tachon, ancien Bâtonnier, avocat au Barreau de Moulins.

Patrice Tachon

Fondé par des avocats, l’OIB s’est ouvert au fil des ans à la société civile. 

The End…

…et le début d’une nouvelle histoire à écrire avec vous !

Actualités


Toutes les actualités